Le coaching

« Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher
que de lui donner un poisson »
Confucius

Le coaching diffère du conseil, de la formation ou de la psychothérapie :

  • « Le conseil repose sur l’apport d’un savoir, d’une expertise, d’une solution extérieure. Le coaching est fondé sur une prise de conscience de la personne accompagnée, qui l’amène à changer le regard qu’elle porte sur une situation connue, à comprendre les interrelations entre les éléments de cette situation et, à partir de là, à construire ses propres réponses avec l’aide de son coach. » Vincent Lenhardt. FAQ Coaching. Ed. Duno

  • La formation est un processus de transmission de savoirs ou d’expériences, dans le but d’accroître le capital connaissances des personnes formées, ou de leur permettre d’acquérir de nouvelles compétences ou savoir-faire. Le formateur est l’expert et il transmet un savoir spécifique. Le coaching n’a pas pour vocation première le transfert des savoirs. C’est le client qui est perçu comme l’expert et le coach intègre, dès le début de l’accompagnement, la perception personnelle de son client, afin de l’engager dans un processus créatif pour qu’il trouve lui-même la solution concernant sa situation spécifique.

  • La psychothérapie part de la situation de mal-être de la personne qui la freine ou la bloque dans l’action, par la réparation d’un passé, par l’exploration de l’histoire familiale, de l’inconscient. Le coaching est une approche qui prend en considération la personne dans « l’ici et maintenant », en vue de construire son avenir et ses projets personnels ou professionnels. Le coach ne cherche pas à guérir les blessures de l’enfance, mais à aider la personne à mieux comprendre ses faiblesses et ses forces, à identifier ses limites et ses possibilités, à gérer au mieux ses émotions et à conforter son assise identitaire.